Vampires

    |  10 |
    J'aime:
    - Spécialiste des films d'épouvante, John Carpenter nous entraîne avec Vampires, film horrifique et fantastique efficace, dans la traque impitoyable d'un homme prêt à tout pour venger les siens. Le film retrace le parcours de Crow, qui, après avoir vu ses parents mourir, tués par des vampires, décide de consacrer sa vie à leur élimination. Accompagné d'une poignée de mercenaires, il parcourt les villes pour mener à bien sa mission. Un jour, il est envoyé par le Vatican au Nouveau-Mexique, pour détruire les nids de vampires... Mais sur place, la tâche s'annonce plus compliquée que prévue.
    Affiche du film Vampires
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF
    VO

    Vampires

    UTILISATEURS
    (2.9 pour 63 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    1998
    PAYS:
    Etats-Unis
    DUREE:
    1h 48min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Vampires : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Une nuit en enfer
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Vampires II - Adieu vampires
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Aux frontières de l&#039;aube
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Innocent blood
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Underworld
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Van Helsing
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Vampires

    A l'aube du 21ème siècle, les vampires ne craignent ni les gousses d'ail, ni les crucifix. Un homme, Jack Crow, accompagné d'une poignée de mercenaires, les traque impitoyablement et détruit leurs nids jusqu'à l'éradication totale. Il doit gagner la guerre avant qu'ils ne mettent la main sur la croix de Berziers qui leur assurerait de régner à jamais sur la Terre...

    Photos du film Vampires

    Ajouter une photo du film Vampires

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Vampires
    Vampires (bande-annonce VF)
    Bande-annonce VF
    13438 Vues
    Vampires - BA VO
    Bande-annonce VO
    340 Vues

    Listes avec le film Vampires

    Ajouter une liste au film Vampires
    Les films cultes sont des films qui marquent l’esprit des spectateurs de cinéma. Cette liste montre que parmi les meilleurs films cultes toutes les thématiques sont abordées pour le plus grand plaisir des...
    Besoin de mettre plus de substance sous la dent ? Il vous faut donc un bon film de vampire ! Mais vous ne savez pas quel film de vampire regarder ? Un dracula ? Un Blade ? Ou un autre film de vampire ? ...
    Parce que le thème du vampirisme au cinéma, loin de se résumer à Blade et Underworld, a donné naissance à quelques très grands films.

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Vampires
    ingoruptibles
    Le 26/11/2009
    50 critiques
    Avec Vampires, John Carpenter délaisse la complexité de ses œuvres cultes pour nous proposer un film avant tout axé sur le fun, sorte de western moderne déjanté et bestial. Dans le rôle des cowboys, de bon vieux rednecks prêts à dégommer tout ce qui bouge, emmenés par un James Woods détonnant, habillé en circonstance : jean moule-burnes, blazer en cuir, ray-ban. Dans le rôle des indiens, une armée de vampires chevelus, eux aussi vêtus de cuir, ayant une fâcheuse tendance à mordiller la chair fraîche passant sous leur nez. Pour compléter le tableau, quelques jolies filles (dénudées si possible), du sable, de la poussière, des toiles d'araignée et...quelques ecclésiastiques bien avisés. Tout ce joyeux monde prend donc un malin plaisir à se chamailler dans la joie et la bonne humeur jusqu'à l'inévitable duel final, western oblige. Carpenter signe ici un film certes loin d'être parfait mais qui brille par son côté Série B totalement assumé, où les répliques fusent au même rythme que les balles de fusil, devant lequel on passe un moment plus qu'agréable dès lors que l'on adhère à l'esprit de l'oeuvre. Bref, un film pour ceux (et celles !) qui en ont. 3/5

    Pour découvrir les critiques des autres rédacteurs, rendez-vous sur le blog...

    Site web:  http://ingoruptibles.over-blog.com/article-33522642.html
    LaKinopitheque
    Le 27/11/2010
    63 critiques
    Carpenter ne se plie pas à la trame convenue qui décrit une troupe de monstres lancée à l’assaut d’une maison isolée ou d’un bar de routiers (La nuit des morts vivants, Romero, 1968, Une nuit en enfer, Rodriguez, 1996). Le sang injecté n’est pas neuf pour autant, mais en inversant les rôles et en croisant les genres (le film d’horreur et le western), il livre une réaction brutale à la sortie dans les années 1990 de vampires que James Wood décrit lui-même comme des « travs romantiques, hyper sapés et à l’accent merdique » (Dracula de Coppola, 1992, Entretien avec un vampire de Jordan, 1994).

    En plein jour, le groupe de tueurs très chrétiens mené par un Terminator à l’arbalète (James Wood) toque à la porte de bicoques à la peinture écaillée afin d’inviter poliment leurs occupants à sortir. Le travail de ces employés du Vatican est bien rodé (ce que démontre la scène d’introduction et les quelques aspersions de circonstances). Carpenter les filme même désinvoltes (Daniel Baldwin sifflote en pleine manœuvre et fait du chasseur de vampires le simple collègue de l’éboueur). Pas de place pour l’amour en ce monde, la seule idylle possible ne concerne que des morts en sursis (Sheryll Lee qui subit tout du long).

    Direct sans être imbécile, le scénario revisite le mythe du vampire dont le premier membre, Valek, n’est autre qu’un prêtre déviant du XIVe siècle ayant subi un « exorcisme inversé » et à qui une cérémonie spécifique permettrait de remarcher en plein jour (en confondant Dracula et Judas dans Dracula 2001, Patrick Lussier faisait lui aussi naître le vampire d’une matrice chrétienne). A l’origine du mal, l’Église tente de le traiter par les tueries secrètement perpétrées en Europe et en Amérique. Mais exsangue, face au personnage intègre bien que grossier de Jack Crow (le susdit Terminator), la tête de l’institution n’est plus représentée que par un prélat vénal et intriguant.

    Paysages (filtrés) du Nouveau Mexique et rythme lent, la poussière se soulève et les vampires se lèvent. Le réalisateur de Ghosts of Mars (2001) trace un récit sans ambages comme ses chasseurs qui retournent finir leur bouleau sans (presque) jamais rien concéder.



    Site web:  http://www.kinopitheque.net/vampires/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites