Boy A

    |  25 |
    J'aime:
    - Jack a 24 ans lorsqu'il sort enfin de prison pour un meurtre qu'il a commis alors qu'il était enfant. Emmené loin de sa ville par l'assistant social Terry, Jack se construit une vie nouvelle dans une ville d'Angleterre, rencontre de nouveaux collègues, tombe amoureux. Mais sa vie est bouleversée le jour où, devenu un héros local par hasard, sa photo apparaît dans tous les journaux... Drame poignant et bouleversant, Boy A retrace le parcours d'un jeune homme prêt à tout pour effacer son douloureux passé.
    Affiche du film Boy A
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Boy A

    BLOG
    UTILISATEURS
    (3.5 pour 237 notes)
    + Fiche complète

    Boy A : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Sweet Sixteen
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film American History X
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Neds
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film The Magdalene Sisters
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Rebelle Adolescence
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film adulthood
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Boy A

    A 24 ans, Jack sort de prison où il a passé toute son adolescence pour un meurtre qu'il a commis lorsqu'il était enfant. Dès sa libération, Terry, assistant social, l'emmène le plus loin possible de ce scandale encore présent dans tous les esprits. Terry lui donne un autre nom, lui trouve un travail, une maison. Dans cette ville d'Angleterre qu'il ne connaît pas, Jack se construit une nouvelle vie à laquelle il tente de se tenir. Mais si l'anonymat est un répit, il est aussi une douloureuse contrainte puisque Jack ne peut révéler à ses nouveaux collègues ou amis, et à la fille dont il tombe amoureux, la vraie nature de son passé. Jusqu'au jour où, par hasard, Jack devient un héros local et que sa photo apparaît à la une des quotidiens...

    Photos du film Boy A

    Ajouter une photo du film Boy A

    Critiques Blog du film Boy A

    Wilyrah
    Le 30/04/2014
    22 critiques
    Boy A est un film intelligent et brillamment construit, dont les dernières minutes bouleversantes vous scotchent au fauteuil et vous laissent immobiles et sans voix lors du générique.

    Site web:  http://www.lebleudumiroir.fr/?p=2397

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Boy A
    Boy A bande annonce
    Bande-annonce VF
    10304 Vues

    Listes avec le film Boy A

    Ajouter une liste au film Boy A
    Après Sheitan en 2006, Kim Chapiron revient avec Dog Pound, récit de trois jeunes délinquants enfermés en centre de détention. Seuls ou en bande, à l’extérieur ou entre les murs d’une prison, dans les...
    Les votes sont clôts! Merci pour votre participation à tous! Retrouvez les 30 meilleurs films élus par vous à l'adresse ci-dessous. Vous pouvez bien sûr continuer à voter pour les films qui vous ont...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Boy A
    le_Bison
    Le 27/01/2016
    120 critiques
    L’histoire s’inspire tragiquement d’un fait divers où deux jeunes garçons (Child A et Child B) de 10 ans torturent et tuent un enfant de 3 ans. Filmés par des caméras de surveillance, ces deux gamins apparaissent aux yeux du public comme des monstres sanguinaires et incroyablement froids, sans âme ni conscience. En 2010, le réalisateur John Crowley relate librement ces faits. Son film a pour but (en plus de nous émouvoir) de montrer une société anglo-saxonne divisée qui considère que ces actes d’une telle monstruosité doivent forcément trouver leur origine dans la génétique même de ces monstres. Partant de ce principe, aucune rédemption ne serait possible…

    Site web:  http://leranchsansnom.free.fr/?p=912
    satinesdiamonds
    Le 15/08/2011
    178 critiques
    ATTENTION SPOILERS !!!!!
    A base d'une réalisation lente, voire très lente ( trop lente ? ), dans un décor à l'ambiance froide et terne, le réalisateur pousse notre conscience à la réflexion sur un sujet profond, sans parti pris. Cette réflexion, j'y pense encore aujourd'hui, comme le besoin de me faire ma propre idée sur le sujet du film.
    Si le film n'a rien de transcendant au niveau de la réalisation, du scénario ou du jeu des acteurs ( à part Andrew GARFIELD, exceptionnel ! ), c'est peut-être pour mieux nous permettre de nous concentrer sur les questionnements amenés. Je pense donc que mon avis va tourner principalement autour de ça.

    Eric Wilson est un garçon à priori comme les autres, si ce n'est qu'il sort de prison au début du film. Dès le départ, le réalisateur nous envoie donc cette question en plein visage : pour quelle raison, un jeune homme au regard si triste et si vide, s'est-il retrouvé en prison ? Quel acte condamnable a-t-il commis ? Si le tout début ne permet pas de se faire une opinion bien précise sur cet acte, on passe de l'idée du simple vol à un acte beaucoup plus odieux. Mais rapidement, il nous est montré que pour se refaire une vie, le jeune homme va devoir se cacher. Ou plutôt cacher sa propre identité, au profit d'une nouvelle, comme pour se glisser dans le moule de la société et être pareil aux autres : avoir un travail, des amis, une petite amie..... Exit Eric Wilson tout juste sorti de prison, bonjour Jack Burridge, homme mystérieux mais poli, docile......

    John CROWLEY sait assez manier le suspense pour que tout ne nous soit pas directement servi sur un plateau et c'est ainsi que certaines scènes ajoutent encore au mystère entourant le jeune homme, comme la scène du cimetière.

    Alors que le film commençait tout en douceur, lenteur, tristesse, secrets....., le réalisateur opère un virage à 180° et le film semble passer du drame inconnu à la vie tout simplement. Jack travaille, se fait des amis, s'entiche d'une jeune fille, sourit à la vie, s'amuse. Tout semble rose..... Ou presque...... Car par le biais de flashbacks, on comprend peu à peu que la raison qui a poussé Eric en prison est un crime odieux, commis alors qu'il n'était qu'un enfant. De nouveaux questionnements se pointent : qu'est-ce qui peut pousser un enfant à commettre un crime ? Qu'est-ce qui peut avoir pousser cet enfant à commettre un crime ?

    Et le passé ressurgit, violent, angoissant, terriblement douloureux jusqu'au choc final pour nous spectateurs de cette histoire. Jack Burridge, alias Eric Wilson, à l'enfance pleine de souffrance avec une mère mourante, un père je-m'en-foutiste, devenu le souffre-douleur d'adolescents plus âgés, est allé en prison pour meurtre. Le meurtre d'une petite fille de son âge. Un crime gratuit, odieux qui scellera son destin alors que sa vie semblait changer, s'apaiser grâce à une nouvelle rencontre. Un enfant de son âge, bien plus débrouillard, grande gueule, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, mais dont l'enfance est tout autant ponctuée de souffrance, même s'il ne s'agit pas de la même. On sourit ( avant de savoir ) de cette complicité qui se noue, de ces gamineries sans conséquences, de ce nouveau départ. Mais la souffrance est là, tapie dans l'ombre, et attend de faire de nouvelles victimes.

    C'est alors que ce qui paraissait être un jeu : épier une fillette de 10 ans qui fait des câlins avec un garçon ( j'ai trouvé ça un peu tôt à vrai dire ) change la donne. Et puis tout s'enchaîne : la rencontre entre les deux amis et la fillette, les reproches, les insultes, la colère, les entailles, les cris, les coups, et l'endroit où, à l'abri de nos regards, va se jouer l'inimaginable, sans que l'on puisse imputer chaque acte à chaque enfant. Et voici le basculement de l'enfance vers l'âge adulte, bien trop tôt.

    La non-linéarité de l'histoire a permis de ménager le suspense et nous a fait remettre les morceaux du puzzle dans l'ordre, avec toute cette réflexion à fournir avant de tout savoir. Mais l'on sent bien que la violence n'est pas loin et qu'elle va atteindre son plus haut niveau.

    Alors oui, ce crime en plus d'être odieux a été gratuit. Personne ne peut prétendre le contraire. Et l'on ne peut, hélas, pas parler d'erreur de jeunesse. C'est bien trop horrible. En découvrant Jack Burridge, on a bien du mal à croire qu'il s'agit de l'enfant qui a participé à cet acte. Dans son regard vide et triste, se lisent les années d'emprisonnement, les regrets, les remords..... Aucun autre acteur n'aurait pu incarner ce personnage trouble, à double facette, conditionné par son enfance, son entourage, son éducation, la vie..... Cet acteur fait partie de ceux qui donnent envie de pleurer rien qu'en les regardant.

    Ce crime n'est en rien pardonnable et pourtant, on en aurait envie. Peut-on tout pardonner ? Est-on un monstre si l'on finit par pardonner un tel acte ? Tout le monde a-t-il droit à une seconde chance ?
    Les " erreurs " du passé nous poursuivent-elles toujours, quoi que l'on fasse ? Ou est-ce uniquement en fonction du " niveau " de ces erreurs ? Peut-on véritablement changer notre véritable nature ? Une enfance, aussi détestable soit-elle, aide-t-elle pour autant au pardon ? Comment l'enfance peut-elle le théâtre de tant d'horreurs ?
    Tant de sujets de réflexion dont les réponses en trouvent en chacun de nous, avec, j'en suis sûre, des réponses bien différentes d'une personne à l'autre.

    Un sujet délicat, mais très bien traité et maîtrisé à la fois par le réalisateur et par ses acteurs, avec une fin amenée si cruellement que l'on prend cet Eric Wilson en pitié, voulant désespérément qu'il en réchappe. Mais que se passe-t-il réellement à la toute fin ?

    Site web:  http://satinesdiamonds.skyrock.com/3023419188-boy-a.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites
    Debug toolbar