Morning Glory

    |  7 |
    J'aime:
    - Belle, jeune et talentueuse, Becky Fuller, productrice télé, traverse un petit vide, tant dans sa vie professionnelle que dans sa vie personnelle. Un jour, on lui propose de reprendre l'émission Daybreak, en plein naufrage. Sans hésiter, Becky accepte le challenge et embauche Mike Pomeroy, le journaliste de légende. Mais entre les caprices de star de Mike et sa rencontre avec un beau producteur, Bekcy ne sait plus où donner de la tête. Immersion drôle et décalée dans le monde de la production télévisuelle, Morning Glory est une comédie efficace portée par Rachel McAdams et Harrison Ford.
    Affiche du film Morning Glory
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    recommander à mes amis
    BANDE ANNONCE
    VF

    Morning Glory

    UTILISATEURS
    (3.3 pour 84 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    Etats-Unis
    DUREE:
    1h 50min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Morning Glory : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Légendes vivantes
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Yes Man
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Minuit à Paris
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Serial noceurs
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Lolita malgré moi
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film All about Steve
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Morning Glory

    A New York, Becky Fuller, une jeune productrice de télévision, est licenciée par la chaîne pour laquelle elle travaillait. Alors que la carrière de la jeune femme semble compromise, la chaîne IBS lui propose de reprendre Daybreak, son émission matinale, la moins regardée du pays. Becky accepte sans hésiter ce qu'elle voit comme un défi à relever. Pour relancer l'audience, elle engage un ancien mais brillant journaliste mis au placard. Mais ce dernier ne s'entend pas du tout avec la co-présentatrice de la matinale, Colleen Peck, avec qui il doit pourtant travailler. Malgré les efforts de Becky pour faire décoller l'audience, les téléspectateurs ne sont pas au rendez-vous...

    Photos du film Morning Glory

    Ajouter une photo du film Morning Glory

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Morning Glory
    13629 Vues

    Listes avec le film Morning Glory

    Ajouter une liste au film Morning Glory
    Parmi les plus belles histoires d’amour du cinéma, la comédie romantique américaine propose les histoires d’amour les plus populaires. Entre amour et comédie, de nombreux réalisateurs célèbres se sont...
    On ne prend pas les mêmes, certes, mais on recommence! Votez tout au long de l'année pour les films qui vont jalonner - et marquer - VOTRE année 2011. A vos clics, et bons films!

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Morning Glory
    summerday
    Le 01/04/2011
    164 critiques
    Morning Glory est la bonne surprise en terme de comédie américaine. Le genre de film sur lequel on n'aurait pas misé un kopeck, et s'avère pourtant un bon divertissement, et pas si bête.
    Becky Fuller (Rachel McAdams) est productrice télé et travaille comme une acharnée. Lorsque la chaîne où elle exerçait depuis des années la renvoie pour engager quelqu'un de plus diplômé et avec plus d'expérience, son monde s'écroule. Puis on lui offre une chance inespérée : reprendre l'émission DayBreak, talk-show matinal aux audiences en chute libre. Becky arrive dans une équipe chaotique où les présentateurs se font la guerre. Sa nouvelle chaîne emploie aussi le grand reporter Mike Pomeroy (Harrison Ford) que la jeune femme a toujours adulé et qui est relégué à une mauvaise production de nuit. Becky, avec l'accord de son patron (Jeff Goldblum), se lance dans un grand nettoyage de l'émission et essaie de convaincre Pomeroy de travailler pour elle. Celui-ci est obligé d'accepter puisqu'il est toujours sous contrat mais rechigne à présenter autre chose que de la grande information. Après avoir gagné le Pullitzer et des dizaines d'autres prix, il se refuse à parler cuisine à la télévision et ne s'entend pas du tout avec l'autre présentatrice (Diane Keaton), ancienne Miss Arizona.

    Becky réussit peu à peu à séduire toute l'équipe de DayBreak et les audiences remontent doucement alors que l'échéance d'une annulation de l'émission se rapproche. Même si elle a trouvé un petit ami (Patrick Wilson) le travail l'accapare toujours trop et le problème Pomeroy n'évolue pas. La productrice va alors tout faire pour maintenir l'émission, quitte à se lancer dans les sujets les plus stupides.

    Voilà une bonne petite comédie dramatique avec de bons acteurs et un sujet pas inintéressant. Sans être trop léger ou consensuel le film n'est pas non plus cynique et le ton donné est plutôt bien trouvé. Le rôle de Becky est très bien porté par Rachel McAdams qui séduit avec son énergie et sa douce folie. Certains comparent cette histoire à celle du Diable s'habille en Prada puisque l'héroïne se retrouve confrontée à un collègue désagréable, Meryl Streep étant remplacée ici par Harrison Ford. Sauf que la comparaison est erronée. Becky est dingue de son boulot et ne le fait absolument pas à contre-coeur en espérant trouver mieux. Elle n'a pas ce regard condescendant sur ses collègues et ce qu'ils font et va même se donner corps et âme à cette émission pourtant démodée en lui donnant un coup de frais! J'ai beaucoup aimé cette héroïne, toujours volontaire et positive, passionnée et dévouée à un boulot qu'elle n'idéalise pas mais qu'elle aime malgré tout. En outre elle n'est pas bardée de diplômes et ne sort pas d'une grande fac mais elle a la vocation.

    De façon très discrète le film évoque le marché financier et la course aux audiences qui contraignent les chaînes de télévision à se plier au goût populaire pour ne pas finir aux oubliettes. Le show de Becky est absolument anodin : ils reçoivent des célébrités ou des anonymes aux histoires sans intérêt. En contraste Mike Pomeroy et son journalisme d'investigation ont du mal à s'imposer, et lui-même se rend finalement compte que sa carrière ne décollera pas de la même façon. La conclusion du film est dans un sens assez originale car elle accepte avec mollesse la réalité des show télé médiocres et des journalistes forcés de s'adapter au goût le plus large pour travailler. C'est l'ère Youtube, Twitter, où l'information est répétée jusqu'à plus soif sans être vraiment vérifiée et où l'histoire la plus inintéressante peut rester à l'antenne plus longtemps qu'un scandale politique. Au fond c'est assez cynique et morose, même si le happy end est là pour la petite héroïne pleine de peps et si charmante!

    emma-wenz
    Le 11/09/2011
    10 critiques
    La petite équipe de "Daybreak", est au bout du rouleau. Leur matinale est la moins regardée du pays, ce qui promet bien des défits. La pétillante Becky (Rachel McAdams), qui elle aussi est assez mal en point, accepte contre toute attente le poste. Son arrivée au milieu de la rédaction ne passe pas inaperçu, dès son arrivée, elle renvoit le présentateur vedette. Le charme de cette comédie est en partie lié aux personnages très attachant dont Becky, jeune productrice très active et énergique, ainsi que le duo de Colleen et Mike (Harrison et Diane), très haut en couleur en jouant respectivement une diva et un vieux grincheux de journaliste. L'histoire se fait plaisante en nous plongant dans l'univers de la télévision peut souvent abordée au cinéma.

    Une comédie fraiche et légère, sympathique à regarder.

    Site web:  http://legrandcinema.canalblog.com
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites