Naissance des pieuvres

    |  8 |
    J'aime:
    - Pour son premier long-métrage, Céline Sciamma nous entraîne dans un drame poignant, mettant en lumière, avec justesse, les interrogations adolescentes, la question de l'identité et l'amour sans limite. Naissance des pieuvres suit l'été anodin et banal de trois adolescentes, Marie, Anne et Floriane, qui, au rythme des jours, découvrent l'amitié, le désir et autres premières fois...
    Affiche du film Naissance des pieuvres
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Naissance des pieuvres

    UTILISATEURS
    (3.05 pour 45 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    France
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Naissance des pieuvres : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Bel âge (Le)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film La Vie d&#039;Adèle - Chapitres 1 et 2
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Kiss &amp; Cry
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Mais ne nous délivrez pas du mal
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Douches froides
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Année suivante (L&#039;)
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Naissance des pieuvres: ADN

    Synopsis du film Naissance des pieuvres

    Photos du film Naissance des pieuvres

    Ajouter une photo du film Naissance des pieuvres

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Naissance des pieuvres
    Naissance des pieuvres
    Bande-annonce VF
    14046 Vues

    Listes avec le film Naissance des pieuvres

    Ajouter une liste au film Naissance des pieuvres
    Se confronter au cinéma d'auteur revient souvent à se plonger dans des films au style reconnaissable, à la mise en scène ambitieuse, et au scénario doté d'enjeux profonds. Dans ce champ, beaucoup...
    Les « nouveaux ados » grandissent vite, très vite, trop vite peut-être, ils sautent des étapes, oublient des passages obligés, et se retrouvent souvent face contre terre. Le mal-être des adolescents a...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Naissance des pieuvres
    satinesdiamonds
    Le 08/07/2011
    178 critiques
    Quand des adolescentes d'aujourd'hui se battent dans le grand bain de l'amour, de la naissance des sentiments et de la sexualité, ça donne Naissance des pieuvres. Un très beau et très intéressant film.
    L'ayant découvert à sa sortie au cours d'un colloque sur les films et l'adolescence, je l'avais gardé dans un coin de ma tête en me promettant qu'un jour je le verrais. C'est aujourd'hui chose faite et je suis plutôt satisfaite de mon ressenti.
    La réalisatrice nous fait découvrir sa vision et sa perception d'un domaine peu exploré au cinéma : celui de la natation syncrhonisée. J'ai beaucoup aimé découvrir cette discipline, comme se déroulent les entraînements, la manière dont sont traitées les filles, les concessions faites, l'examen minutieux des corps.
    On est face à une réflexion sur l'adolescence féminine et sur la manière dont elles considérent leur corps, ce qu'elles lui font subir, la manière dont elles le voient, dont elles l'imaginent.
    Par le biais de cette réflexion, le principal thème du film est abordé : celui de la sexualité. La découverte de sa propre sexualité, de la sexualité des autres, quand le faire pour la première fois, pour quelle raison, le faire parce que l'on se sent prêt ou parce que l'on s'imagine prête, que faire de ces sentiments que l'on ne peut définir.... L'adolescente qui se trouve face à sa propre sexualité naissante. La façon dont elles vont mettre leur corps au service de cette sexualité, comment elles traitent leur corps.
    C'est aussi une réflexion sur l'homosexualité féminine. Comment gérer ses sentiments ambigus combinés à un désir inavoué ?
    Des thèmes mis en avant par trois personnages bien différents mais qui sont toutefois semblables par leurs questionnements, par un certain temps, par le partage de cette période. Des personnages portés par un trio d'actrices douées et attachantes. Palme à Adèle HAENEL qui a véritablement quelque chose.


    Site web:  http://satinesdiamonds.skyrock.com/3002031033-naissance-des-pieuvres.html
    tinalakiller
    Le 18/07/2015
    378 critiques
    Naissance de pieuvres est le premier long-métrage de Céline Sciamma, également réalisatrice du très bon Tomboy ou de Bande de filles (que je n’ai pas aimé, comme vous avez pu le voir récemment sur ce blog). Sciamma s’intéresse ici à l’adolescence et à la découverte du désir à partir de trois personnages féminins. Le titre suggère d’ailleurs ces thèmes : la pieuvre est vue dans certaines civilisations comme un symbole sexuel. Plus généralement, Naissance des pieuvres assimile à la fois la naissance du désir et la souffrance liée par les sentiments. Le sujet n’est pas nouveau sur le papier mais la vision de la jeune réalisatrice a quelque chose d’original. J’imagine aussi que le décor – autour d’une piscine et de la natation synchronisée – ajoute probablement un petit plus au film. Les personnages féminins permettent de montrer trois points de vue différents sur l’adolescence et la découverte de la sexualité. La première, Marie (Pauline Acquart), est très attirée par Floriane (le film ne s’attarde pas des heures sur l’homosexualité de Marie, même si dans mon interprétation, elle est pour moi totalement lesbienne). La Floriane en question (Adèle Haenel) se fait passer pour une fille ayant déjà une expérience sexuelle sauf qu’elle est toujours vierge : est-ce qu’elle n’est tout simplement pas prête ou est-ce qu’elle ne connaît pas encore son bord sexuel ? Enfin, Anne (Louise Blachère), une amie de Marie, est très complexée par son poids et est attirée par le petit ami de Floriane. Elle arrivera à perdre sa virginité mais ce passage à l’acte sera brutal. Sur le papier, on pourrait avoir l’impression qu’il y a une catégorisation des personnages, mais Sciamma réussit à ne pas tomber dans les clichés.
    Sciamma réussit également à filmer les corps sans vulgarité, mais au contraire avec pudeur et simplicité (et dieu merci, ça fait plaisir de voir des corps comme l’ont beaucoup de filles, surtout à l’heure où Hollywood nous montre que des bombasses d’1m80 qui ne mangent pas et avec des seins parfaits). La symbole de l’eau est particulièrement bien utilisée (notamment dans la scène finale). J’ai également apprécié la musique de Para One, qui contribue beaucoup à l’ambiance sensuelle du film. Enfin, les trois actrices principales, Pauline Acquart, Adèle Haenel et Louise Blachère (les deux dernières avaient été nommées aux César dans la catégorie « meilleur espoir féminin ») sont excellentes. Cependant, je trouve que le film a ses maladresses. Tout d’abord, j’ai trouvé les adolescentes un peu trop froides, même quand elles sont proches des unes et des autres. Normalement, la plupart des adolescentes sont assez bruyantes, se chamaillent et jacassent. Du coup, je trouve que le film n’est pas totalement réaliste ni représentatif de la jeunesse. Puis, comme dans Bande de filles d’ailleurs (même si je ne l’avais relevé dans ma critique), je trouve le jugement envers la gente masculine inutilement sévère (on a l’impression que tous les garçons sont des obsédés brutaux débiles) et on ne fait également jamais connaissance avec les parents de ces jeunes filles (Tomboy me semble le plus intéressant des films de Sciamma car justement la réalisatrice les implique davantage dans son scénario). J’ai l’air de chipoter alors qu’en plus je vois où Céline Sciamma veut en venir, c’est-à-dire se concentrer principalement sur ses personnages féminins seules face à la découverte de leurs corps. De plus, pour moi, il manque le petit quelque chose qui en fait un grand film. Cependant, Céline Sciamma signe tout de même un bon premier film qui mérite d’être vu.

    Site web:  https://tinalakiller.wordpress.com/2014/11/19/naissance-des-pieuvres/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites