Tu ne tueras point

    |  21 |
    J'aime:
    - Le film qui signe le retour de Mel Gibson réalisateur est un drame ancré dans la Seconde Guerre mondiale. Après L'Homme sans visage, Braveheart – qui lui valut les Oscars du meilleur réalisateur et du Meilleur film – La Passion du Christ et Apocalypto, l'interprète de Mad Max s'attache à un héros très sensible, plongé dans une réalité dure. Tu ne tueras point est l'histoire vraie de Desmond Doss – joué par Andrew Garfield (The Amazing Spider-Man) – jeune soldat qui refusa de porter une arme, et s'employa à sauver ses compagnons au cours des batailles... Un film de guerre avec de la maîtrise technique, au service d'un récit dramatique sur la notion de sacrifice.
    Affiche du film Tu ne tueras point
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF
    VO

    Tu ne tueras point

    UTILISATEURS
    (4.05 pour 125 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    Etats-Unis
    DUREE:
    2h 11min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Tu ne tueras point : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Braveheart
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Alliés
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Jadotville
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film USS Indianapolis
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Free State of Jones
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Opération Eye in the Sky
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Tu ne tueras point

    Quand la Seconde Guerre mondiale a éclaté, Desmond, un jeune américain, s’est retrouvé confronté à un dilemme : comme n’importe lequel de ses compatriotes, il voulait servir son pays, mais la violence était incompatible avec ses croyances et ses principes moraux. Il s’opposait ne serait-ce qu’à tenir une arme et refusait d’autant plus de tuer. Il s’engagea tout de même dans l’infanterie comme médecin. Son refus d’infléchir ses convictions lui valut d’être rudement mené par ses camarades et sa hiérarchie, mais c’est armé de sa seule foi qu’il est entré dans l’enfer de la guerre pour en devenir l’un des plus grands héros. Lors de la bataille d’Okinawa sur l’imprenable falaise de Maeda,  il a réussi à sauver des dizaines de vies seul sous le feu de l’ennemi, ramenant en sureté, du champ de bataille, un à un les soldats blessés.

    Photos du film Tu ne tueras point

    Ajouter une photo du film Tu ne tueras point

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Tu ne tueras point
    74948 Vues
    5601 Vues
    591 Vues

    Listes avec le film Tu ne tueras point

    Ajouter une liste au film Tu ne tueras point
    Et le voilà le nouveau DVDtrafic : février et mars 2017 ! Une nouvelle édition pleine de titres surprenants et d'autres à venir prochainement pour tester et découvrir des films d'auteurs, du...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Tu ne tueras point
    AnneM
    Le 16/11/2016
    0 critique
    Inspiré de l’histoire vraie de Desmond Doss, jeune américain, qui a voulu participer à la guerre du Pacifique tout en ne tenant pas d’armes.

    La structure du film est calquée sur « Full metal jacket » de Stanley Kubrick avec une première partie consacrée à l’entrainement des soldats et ce qui s’en suit (désignation d’un bouc émissaire par la hiérarchie..) ; et une seconde partie de mise en situation avec la prise d’Okinawa et certaines des batailles qui s’y rattachent.

    J’ai trouvé la première partie très intéressante. Touchante, la détermination du jeune homme tentant de convaincre l’armée américaine de l’engager sur le terrain, comme infirmier mais sans arme. Andrew Garfield est excellent dans le rôle cet homme fondamentalement gentil, convaincu de ses convictions, utilisant de tous moyens non violents pour parvenir à ses fins.

    J’ai beaucoup moins aimé la seconde partie consacrée à la guerre « sur le terrain ». Attention c’est très gore et réaliste. Mel Gibson est constamment dans un grand écart idéologique. Il s’engage et s’engouffre dans deux directions, positions totalement antagonistes.

    A aucun moment, il ne remet en question le bien fondé de la guerre entre le Japon et les USA, ou du monde libre contre les nazis, il ne remet pas l’idée de la guerre en question, ici on y voit une guerre « juste ». Pourtant il montre à quel point ça a dû horrible et met en valeur le commandement « tu ne tueras point ». Ce n’est pas un film anti-guerre, mais pourtant il est question de ne pas tuer.

    Je n’ai pas du tout aimé la fin de ce film très prosélyte (pourquoi pas), mais dans une situation qui ne s’y prête pas du tout, une ultime bataille meurtrière au possible. Ca m’a donné la nausée. Je ne vois rien de « Christique » dans une telle boucherie.

    Pour pouvoir apprécier le film, je pense qu’il faut s’en tenir au parcours individuel de cet homme exceptionnel, Desmond Doss, qui a juste voulu faire la guerre à sa façon, et fermer les yeux sur les messages que veut faire passer Mel Gibson.

    C’est un peu l’antinomie du film de Clint Eastwood, « American sniper », pour moi un chef d’oeuvre du genre. Dans « American sniper », le héros cherche aussi à sauver des vies, mais lui accepte le jeu de la guerre, il accepte de tuer, il n’en sort bien sûr pas indemne. Mais à partir du moment où on accepte une guerre, est-il vraiment possible de rester indemne, de garder « les mains propres » : c’est une question posée par les deux films. Je trouve que Clint Eastwood pose la question avec davantage de finesse.

    Site web:  https://larroseurarrose.com/
    Sly-Bcsf
    Le 17/11/2016
    42 critiques
    Mel Gibson reviens derrière la caméra 10 ans après Apocalypto et on peut déjà dire que l'année 2016 sonne comme un retour fracassant. L'acteur de 60 ans s'est montré au top de sa forme dans Blood Father de Jean-François Richet, un thriller explosif et Français de surcroît, sortie le 31 août 2016.



    Pour Tu ne le tueras point, il s'est passé beaucoup de temps, 14 années très exactement, entre l'idée de réaliser ce long métrage et la décision de le produire. Il n'y a aucun doute sur le fait que Mel Gibson nous gratifiera, comme à son habitude, d'une mise en scène extrêmement soignée. Le champ de bataille sera très certainement plus spectaculaire que nombreux films du genre, mais le courage d'un homme au milieu de milliers d'autres, qui a refusé de prendre les armes pour suivre ses convictions, risque fort de provoquer quelques émotions inhabituelles.

    L'histoire vraie, du soldat Desmond T. Doss risque dans bouleverser plus d'un ....


    Peut-on dire d'un film de guerre qu'il est beau ?
    hummm ! c'est loin d'être le mot le plus approprié pour évoquer ce que l'on ressent !.

    Au-delà de la violence retranscrite à l'écran, comme-ci on se trouvait sur le champ de bataille, découvrant les horreurs de la guerre avec des images fortes, très fortes, voire compliquées à regarder pour les âmes sensibles;

    Outre les plans vertigineux, qui nous sont offerts pour nous montrer toute la difficulté qu'on dut endurer ces hommes, au courage sans failles;


    Ou encore, les quelques bribes d'humours employés avec alternance lors de la formation militaire, par des commandants et capitaines rigides et bien formatés, arrivent à nous arracher un petit rictus, avant de nous laisser pantois sur certains agissements de l'armée dont le patriotisme est régulièrement vanté. La solidarité à ses limites !


    Mel Gibson, dont les talents de cinéaste ne sont plus à prouver, a réussi sans aucun doute possible, au travers de cette histoire qui aurait pu ne jamais voir le jour, à filmer avec beaucoup d'intelligence la "profession de foi" d'un homme, objecteur de conscience, qui ne refuse en aucun cas de servir son pays. Mel a sublimé les scènes mettant en avant les convictions de son héros tout au long de sa présentation. La vie de Desmond T. Doss n'a pas été de tout repos et ce biopic est là pour nous énumérer les faits.

    Tout aussi prenant qu'Il faut sauver le Soldat Ryan (Saving private Ryan), tant sur le thème qu'ils développent que sur les valeurs qu'ils véhiculent, Tu ne tueras point qui est le 6ème des 10 commandements, guidé par les croyances de son réalisateur à un avantage considérable, celui de nous faire découvrir le combat d'un homme affrontant un système jusque-là impénétrable. Alors, même si on est insensible à la religion, les messages qui sont transmis ici et là sont criants de vérité et ne peuvent en aucun cas nous laisser sans réactions.

    ...

    Pour conclure, il aurait été dommage de ne pas prendre connaissance de tels actes héroïques. Tu ne tueras point deviendra un monument du 7ème art.....

    Sly

    La critique complète sur BienChoisirSonFilm


    Site web:  http://fandecine.canalblog.com/archives/2016/10/06/34408127.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites